Newsletter – Parachat Noah’

rouleau

Par Rav Raphael Baubot

Comme toutes les semaines, retrouvez la Newsletter du Beth Hamidrash. Au sommaire, une halakha et un mot sur la Paracha de Noah’.

Le coin de la Halakha

Une question qui malheureusement se pose quelquefois est le « mode de calcul du jour du 11eme mois » et de l’année.

La date du 11ème mois est la date où l’on s’arrête de dire le kaddish pour le défunt. Le calcul commence à la date de l’enterrement et non à la date décès. Par contre le calcul de l’année se fera 12 mois après la date du décès.

La première année, certains avis comptent 12 mois à partir de la date de l’enterrement mais ce n’est pas la coutume séfarade d’afrique du nord. Le Rav Ovadia Yossef, qu’HACHEM lui envoi une refoua chelema, pense aussi qu’il est préférable de calculer à partir de la date de décès ( Yabia Omer, helek hé, yoré déa, simane 32). Le jour anniversaire sera toujours le jour du décès. Dans le cas d’une année qui compte comme la notre deux mois de Adar, Adar 1 et Adar 2, chaque Adar compte pour un mois à part entière et l’on doit en tenir comte pour le calcul du 11éme mois.

Le mot de la Paracha

Noah’ est un homme « tsadik » juste , « tamime » sans défaut, qui à trouvé grâce au yeux d’HACHEM  nous dit le verset.
וְנֹחַ מָצָא חֵן בְּעֵינֵי ה׳
אֵלֶּה תּוֹלְדֹת נֹחַ נֹחַ אִישׁ צַדִּיק תָּמִים הָיָה בְּדֹרֹתָיוַ
Le Sforno (1470- 1550) rapporte que Noah’ n’a pas eu le mérite d’avoir d’enfants tant qu’il n’avait pas commencé à réprimandé le peuple pour ses mauvaises actions. C’est le mérite d’essayer de rapprocher les gens à servir HACHEM qui, lui, l’a aidé.

Copyright © 2015 Synagogue Vincennes – Saint Mandé. Tous droits réservés. Création par JD Ichay